Immobilier,  Voix d'experts

Où acheter dans Paris ? Le point sur les quartiers les moins chers

Avec l’arrivée des beaux jours, les prix de l’immobilier ancien continuent d’augmenter dans la Capitale. La dernière publication des Notaires du Grand Paris met en avant une hausse de 6,4% en un an sur les appartements anciens. Avec un prix moyen du mètre carré situé à 9 680€, Paris est la deuxième ville la plus chère d’Europe derrière Londres, il existe pourtant des exceptions qui confirment la règle : des quartiers où les prix sont plus doux.

Les 5 quartiers parisiens les moins chers

  1. Pont-de-Flandre : 6 810€/m²
  2. La Chapelle : 7 340€/m²
  3. La Goutte-d’Or : 7 700€/m²
  4. Saint-Fargeau : 7 810€/m²
  5. La Villette : 7 970€/m²

Sans surprises, ces quartiers sont situés dans le 18e, le 19e et le 20e. Avec une moyenne avoisinant les 8 000€/m², ils se trouvent bien en-deçà de la moyenne parisienne. Bien qu’ils soient, à l’échelle parisienne, peu cher, il est important de noter que ces prix restent bien supérieur à la moyenne nationale qui se situe à 2 620€/m².

Malgré leur prix bas relatif, ces quartiers voient leur valeur augmenter d’année en année. Mention spéciale à La Chapelle qui a gagné 11,9% en un an. Seule exception à cette tendance, Pont-de-Flandre recule de 4,5% en un an.

Les 5 quartiers parisiens les plus chers

  1. Saint-Germain-des-Prés : 16 390 euros/m²
  2. Odéon : 15 540 euros/m²
  3. Monnaie : 14 750 euros/m²
  4. Saint-Thomas-d’Aquin : 13 670 euros/m²
  5. Notre-Dame-des-Champs : 12 870 euros/m²

C’est donc dans le 6e arrondissement que le prix parisiens battent tous les records.

Les écarts entre les quartiers les plus attractifs et les moins appréciés se creusent pour atteindre une différence de quasiment 10 000€ le mètre carré, poussant les parisiens aux revenus moyens à s’éloigner toujours plus du cœur de la Ville Lumière.

Les quartiers dans la moyenne

Sans partir dans les extrêmes, il existe quelques quartiers qui se placent entre 8 000€/m² et 9 000€/m². Les notaires du Grands Paris mettent en avant la partie Est de Paris, au 18e, 19e et 20e arrondissements viennent donc s’ajouter le 13e et le 12e qu’ils considèrent comme étant des prix “modérés”.

Avec ses 8 600€/m², le 13e est l’arrondissement dont la valeur reste la plus constante : il n’a augmenté que de 4% en 6 ans.

Ainsi, les prix parisiens confirment leur tendance à la hausse. Selon les Notaires du Grand Paris, “ La barre des 10 000 euros le m² devrait être franchie au cours de l’été puisque d’après nos avant-contrats, le prix est déjà fixé à 9 990 euros en juillet 2019”.

Ecrit par Lucie Leclerc-Vasallo, publié sur Medium

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.