Tableaux de résidents,  Visites privées

La passion du détail et des ambiances

C’est en plein centre-ville, dans le quartier des antiquaires à Marseille, que je rencontre Sophie. L’accueil qui m’est réservé est à l’image de son appartement : hyper chaleureux, simple et plein de personnalité. Au-delà de la douceur de vivre qui s’y ressent, on comprend rapidement l’amour des jolies choses de sa propriétaire : Sophie sait marier les ambiances pour en faire ressortir une harmonie naturelle. L’intemporel du mobilier chiné y côtoie des couleurs bien choisies, sans que rien ne soit jamais trop attendu ou ne lasse l’œil.

Sophie qui es-tu ?

J’ai 44 ans, je travaille dans la communication. Je suis mariée à Grégoire, nous avons deux enfants, Pénélope qui a 11 ans et Gaspard qui en a 6. Véritable Marseillaise, j’ai eu l’occasion de vivre deux ans à Paris (que j’ai adorée), avant de revenir dans le sud…

Parle-moi de ton appartement, de son histoire ?

Nous y vivons depuis 10 ans. Pénélope était toute petite lorsque nous avons emménagé, nous avions pour objectif un extérieur sympa en restant de ce quartier que nous adorons : je n’aime pas prendre ma voiture, j’ai besoin d’être en plein centre-ville de Marseille. Les voisins sont des copains, ce sont eux qui nous ont parlé de l’appartement, ça a été le coup de cœur.

Avez-vous réalisé des travaux avant d’y emménager ?

Nous avons changé certains sols pour y mettre du parquet et de la moquette, et avons repeint certains murs : il s’agissait plus d’embellissement que de rénovation. Tout a été effectué avant notre déménagement.

Comment as-tu pensé ta décoration ?

J’aime le blanc mais j’ai besoin d’avoir des touches de couleurs, c’est la raison pour laquelle la plupart des pièces de la maison ont un mur peint, idem pour la terrasse. Pour cette dernière par exemple, j’avais envie d’un petit cocon dans l’esprit de Marrakech : beaucoup de fleurs, une déco chaleureuse, des guirlandes de lumières… Je chine énormément, la plupart de mon mobilier vient de brocantes ou de puces, c’est donc surtout du coup de cœur. Au fil des ans l’appartement a donc évolué, mais sans forcément réfléchir à un rendu final, sinon que nous soyons à l’aise, c’est le confort avant tout.

Quelle est ta pièce préférée ?

Je passe le plus de temps entre les chambres de mes enfants et la cuisine ! Mon mari adore cuisiner, et nous a transmis cette passion. Nous recevons souvent, je m’occupe de la déco de la table, Greg prépare à manger, les invités sont sur la terrasse, la cuisine est ouverte sur cette dernière : tout le monde est ensemble. C’est notre pièce de vie principale, les enfants y font souvent leurs devoirs, on s’y parle, s’y croise…

Quelles sont tes influences en matière de décoration ?

Les belles boutiques m’inspirent, je peux citer Honoré et Atelier 159 à Marseille par exemple. Des comptes Instagram comme @Popandscott, @Thesocialitefamily ou encore @Collectivco me donnent aussi énormément d’idées. Je suis aussi abonnée à plein de magazines déco, cela fait vraiment partie de mes petits plaisirs depuis des années, je me suis d’ailleurs fait des dossiers classés par thèmes en découpant des photos : pour le salon, pour la terrasse, un chalet à la montagne… J’aime rêver et me projeter dans un univers.

Plutôt acheteuse compulsive ou réfléchie ?

Malgré le fait que j’aime profondément la décoration, que je suis tout le temps observatrice des détails partout où je vais, je ne me considère pas comme compulsive. Bon, je n’ai plus trop la place de l’être… Du coup j’achète plus souvent du petit objet. En ce moment j’ai envie de changer ma vaisselle et mes verres ! Mes draps aussi. Le gros problème c’est que j’aime tout dans la déco, pas seulement les meubles, tout. C’est un ensemble.

Ton premier souvenir déco?

Plus vieux souvenir, quand j’étais toute petite, je me souviens rentrer dans une pièce et faire remarquer à ma mère que les fleurs étaient assorties au canapé. J’étais très observatrice des ambiances et des choses harmonieuses. A 25 ans je me suis offert la table « 2=1 » de Jean Nouvel, mon premier vrai achat important et marquant. Je l’ai d’ailleurs toujours, elle ne me plait plus mais j’y suis attachée sentimentalement.

https://jeannouveldesign.fr/produit/21/

En parlant de valeur sentimentale, es-tu attachée à certains objets plus qu’à d’autres ?

Je peux changer la plupart des meubles chez moi mais il y a quelques éléments qui me suivront partout. C’est le cas de la petite chaise vintage sur laquelle s’asseyaient mes enfants lorsqu’ils étaient tout petits et qui est maintenant dans le salon. Juste derrière c’était la table basse que j’avais chez moi lorsque j’étais étudiante, j’y tiens aussi beaucoup !
Du gros buffet dans la cuisine, je l’ai chiné et je l’aime ! 

Ce que tu rêves de t’offrir un jour ?

On aimerait changer notre canapé ! Je sais exactement ce que je veux, le Ghost de Paola Navone pour Gervasoni…le modèle profond, en lin blanc ! Ultra confortable. Accessoirisé avec quelques coussins un peu personnalisés.

Ce que l’on ne verra jamais chez toi ?

Je n’aime pas les choses épurées, les pièces blanches, les meubles laqués, tout ce qui est trop design. Par exemple, je reconnais que les cuisinistes font aujourd’hui des choses ultra-modernes qui plaisent, mais ce n’est pas du tout ce qui me plait.

Ton lieu de vie idéal ?

Je resterais dans le centre ville de Marseille. Je rêverais alors d’une bastide entourée d’un beau jardin, avec vue mer. J’ai besoin de rester en ville je ne suis pas une fille de la campagne. Si je dois absolument choisir une autre ville, alors je choisirais Guétarhy, j’ai eu un coup de foudre pour cet endroit dans lequel nous allons souvent. 

Des projets à venir ?

Peut-être trouver une petite maison ancienne dans le centre-ville de Marseille. Nous avons promis aux enfants qu’ils auraient un chien lorsque nous aurons un jardin. C’est notre projet 2020 !

Pour finir, de bonnes adresses à nous conseiller ?

La boutique Aussih à Marseille : concept-store déco, restaurant, belle terrasse… Tout y est beau et y a une âme. 

Si vous cherchez le meilleur restaurant de la ville, allez chez Sépia, c’est juste excellent. Pour un déjeuner en terrasse, le Café de la Banque est la brasserie parfaite. J’aime aussi beaucoup la petite place à côté de l’Hôtel Dieu, dans le quartier du Panier : c’est charmant, je pourrais y vivre ! Et pour chiner, les puces de Fifi sont géniales.

Ecrit par Julie Guyomard

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.