Tableaux de résidents,  Visites privées

Inspirations voyages sous La Bonne Mère

Nous nous donnons rendez-vous cette fois ci en plein centre-ville de Marseille, boulevard Notre-Dame, sous le regard bienveillant de la célèbre Bonne Mère. A deux pas du vieux port et dans ce quartier très vivant, impossible d’imaginer les pépites se cachant derrière les façades Haussmanniennes, et pourtant, quelques chanceux disposent d’une cour ou d’un jardin en retrait du bruit de la ville. Passer la porte de cet appartement rue Notre Dame, c’est saisir dès le premier instant la personnalité de Solène et Yassine, ses habitants. Riches de leurs voyages et de leurs cultures, ils ont su donner un souffle d’air frais au charme de l’ancien. Ils sont de ces personnes généreuses, à la simplicité désarmante, et à l’aura solaire. L’œil a envie de se poser partout, de s’attarder sur les jolis détails : le constat est simple, on passerait bien des journées entières ici.

Solène, qui êtes-vous ?

Arlésienne d’origine, je vais avoir 30 ans cet été et je suis attachée de presse dans le tourisme. Yassine est consultant, il est Franco-Marocain, c’est important de le souligner car on retrouve ces influences dans notre décoration ! Après avoir vécu quelques années à l’étranger et à Paris, nous avons eu l’opportunité de venir vivre à Marseille, et ainsi de se rapprocher de nos familles et de la mer !

Depuis combien de temps vivez-vous ici ?

Depuis octobre 2018, c’est très récent. Nous recherchions un appartement dans un quartier sympa et vivant, facile d’accès car nous faisons beaucoup d’allers-retours à Paris et à l’étranger de par nos travails respectifs.  On a eu un coup de cœur immédiat pour cet appartement, la décision était prise !

Avez-vous fait des travaux avant d’emménager ?

Nous n’avons absolument rien touché à l’existant, mais les lieux ont évolués avec notre déco et nos meubles. Ayant 100m2 de surface habitable et la même surface à l’extérieur, nous avons forcément envie de repeindre certaines choses, d’en installer de nouvelles mais l’aménagement est récent et nous manquons de temps ! Le jardin a besoin d’être investi par exemple, nous attendons des pots achetés au Maroc et devons encore trouver des chaises pour accompagner cette grande table.

Concernant la décoration justement, comment l’avez-vous pensée ?

J’ai toujours rêvé d’avoir une déco sobre et épurée, dans un esprit bohème méditerranéen, mais j’ai dû revoir mes plans car le mariage avec le parquet ancien, les cheminées en marbre et les moulures ne fonctionnait pas forcément… Et puis passer de 34m2 à Paris à ce grand appartement m’a obligé à racheter pas mal de choses ! Je suis restée dans la sobriété, sans trop réfléchir, toujours dans des tons clairs… Les pièces trouvent leur place naturellement, même si j’ai encore l’impression que beaucoup reste à faire ! Aussi, ayant un boulot très stressant, j’ai besoin d’avoir un intérieur agréable qui me temporise !

Avez-vous des influences particulières ?

J’adore le design de manière générale, j’aime beaucoup Paola Navone par exemple ou India Mahdavi. Ma mère est artiste peintre, elle-même très inspirée par l’Afrique, ses couleurs et ses pigments, et je suis restée sensible à ces nuances proches de la terre. Matisse et Picasso sont également deux artistes qui me sont chers. D’une manière générale j’aime les couleurs par touches.

Quelle est votre pièce favorite ?

Ma chambre sans hésiter ! Elle possède peu d’éléments (j’aime penser que le moins est le mieux), mais qui représentent des choses symboliques pour moi : une grande toile peinte par ma mère, un miroir chiné lorsque j’étais étudiante et qui me suit dans tous mes déménagements, et un petit tableau réalisé par un ami proche designer industriel, représentant une palourde, symbole de la région d’où nous venons.  Aussi petit soit-il, il m’amuse, m’émeut et me plait.

Comment décririez-vous votre relation à la décoration ?

Pour moi la maison est liée à l’intime, c’est extrêmement important que je me sente bien chez moi. Depuis toute petite, après chaque déménagement je déballais vite tous mes cartons pour installer mes affaires et « habiter » les lieux. Peu importe la surface, l’argent investit, la décoration représente avant tout le bien être et les bonnes ondes. Je suis beaucoup plus attachée à mes meubles qu’à mes vêtements par exemple. C’est une véritable partie de moi car elle me ressemble et me suit partout.

Votre plus vieux souvenir déco ?

Ce fameux miroir installé dans ma chambre, que j’avais fièrement négocié, et qui occupait une grande partie de mon petit appartement d’étudiante à l’époque. Il me suit partout, ne se démode pas.

Un élément que vous aimez particulièrement ?

Non plusieurs ! La commode de l’entrée, en marbre et noyer, qui appartenait à ma Mamie Rose et qui s’intègre dans tous les décors. Mais aussi un petit cheval en bois peint que j’ai dans mon salon, je l’ai chiné récemment à Singapour, je l’adore, je lui ai donné une sorte de valeur mystique, comme une bonne étoile ! Les tableaux de ma mère encore une fois, et mon chat Basile, j’ai le droit ?

La chose que vous rêvez de vous offrir ?

Quatre chaises Cesca de Marcel Breuer !

Source : Selency

Ce qu’on ne verra jamais chez vous ?

Les rideaux de douche en plastique, le violet que je n’aime pas du tout, les nappes cirées, et les lumières agressives types plafonniers ou spots !

Votre lieu de vie rêvé ?

Une maison épurée mais pas froide, en bord de mer les pieds dans l’eau, intime et isolée. Des murs blancs, peu de couleurs… L’hôtel San Giorgio à Mykonos représente tout ce que j’aime ! Du bois, du lin, de la toile de jute, c’est apaisant et de bon goût.

Pour finir, quelles sont vos bonnes adresses ?

Nous faisons faire beaucoup de choses au Maroc pour encourager la production locale et parce que le travail des artisans est toujours fabuleux ! A Marseille j’aime aller chez Maison Empereur pour tout ce qui concerne la maison, déjeuner à Maison Vauban dans mon quartier et boire un verre le soir à l’Abbaye. A Paris, j’adore Merci et les Fleurs, une super boutique dans le 11ème, et je déjeune chez Pause café juste à côté, la meilleure brasserie de la ville !

Ecrit par Julie Guyomard

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.