Nos partenaires,  Voix d'experts

Travaux : comment agrandir sa maison ?

Vous vous sentez à l’étroit dans votre maison actuelle mais vous ne souhaitez pas déménager ? L’agrandissement de votre maison peut non seulement vous permettre de bénéficier d’une plus grande surface habitable, avec à la clé une ou plusieurs pièces supplémentaires (une chambre, une salle de bain, un bureau, une salle de détente…), mais aussi d’augmenter sensiblement la valeur marchande de votre bien ! Découvrez nos conseils pour choisir le type d’extension le plus adapté à votre maison et les contraintes légales à prendre en compte dans votre projet.

Les différentes possibilités d’extension de maison

Lorsqu’il s’agit de gagner des mètres carrés habitables, on privilégie généralement les solutions les plus simples à mettre en place ! On va donc regarder en premier lieu si la maison dispose de pièces inexploitées telles que des combles, un garage inutilisé, ou encore un sous-sol. Dans le cas contraire, vous pouvez vous tourner vers des solutions plus radicales : l’extension latérale ou la surélévation.

L’aménagement de combles

L’aménagement des combles permet de bénéficier d’une surface habitable supplémentaire à un tarif relativement abordable comparé aux autres types d’extensions, et permet en même temps d’améliorer l’isolation globale du logement.

En effet, ce type d’extension nécessite de bien isoler la toiture pour rendre l’espace habitable, ce qui permet de réduire fortement les déperditions de chaleur de la maison.

La surélévation

Si votre maison ne dispose pas de combles ou que ceux-ci ne sont pas aménageables, la surélévation de votre maison peut être une bonne idée. Ce type d’agrandissement consiste à ajouter un ou plusieurs étages à la construction actuelle et offre donc l’avantage de ne pas rogner sur la surface du jardin. Il est possible de réaliser la surélévation sur une partie ou l’ensemble de la surface du bâtiment existant. Une telle extension peut vite s’avérer coûteuse car elle peut obliger à consolider la structure du bâti et à modifier la charpente.

L’extension latérale

Enfin, dans le cas où votre terrain est suffisamment grand, vous pouvez envisager de créer une extension latérale de votre maison. Il s’agit ici d’agrandir horizontalement l’habitation en créant un bâtiment attenant à la construction existante. Une extension de ce type est plus complexe à réaliser, car elle implique les mêmes travaux qu’une construction classique, de la réalisation des fondations jusqu’à la toiture, sans oublier l’aménagement intérieur.

Agrandir sa maison : quelle est législation en vigueur ?

Quel que soit le type d’extension que vous choisirez, votre projet devra respecter un certain nombre de règles. Si votre commune est soumise à un PLU (plan local d’urbanisme), assurez-vous de bien respecter les règles qu’il contient. En effet, celui-ci peut fortement restreindre les ambitions de votre projet : limitation de la nouvelle surface créée, interdiction de surélever votre habitation, impossibilité d’utiliser certains matériaux… En fonction de la surface et de la nature de l’extension à réaliser, vous devrez également faire une demande de permis de construire ou une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Pour vous assurer de la faisabilité de votre projet d’extension et vous accompagner dans vos démarches, il est vivement recommandé de faire appel à un architecte. Sachez d’ailleurs que si la nouvelle surface créée porte la superficie totale de votre maison au-delà de 150 m², le recours à ce professionnel sera obligatoire.

Ecrit par TravauxLib


1 commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.